Garantie pour iPhone : quelle est la garantie légale du constructeur ?


L’achat d’un iPhone n’est vraiment pas donné en vue de son prix exorbitant. Avec les derniers modèles qui sont sortis, il faut s’attendre à dépenser au moins 800 euros pour en obtenir un.

Quand on paye autant pour un téléphone, il est normal de toute suite penser à utiliser la garantie en cas de défaut. Tous les téléphones sont dotés d’une garantie d’au moins deux ans pour rembourser les acheteurs en cas de défaillance du produit.

La marque à la pomme possède, elle aussi, son propre type de garantie et il faut respecter certaines conditions pour pouvoir en bénéficier.

Comment connaître la garantie de son iPhone ? : tout savoir

Il existe plusieurs types de garantie pour iPhone :

  • la garantie légale de deux ans du constructeur ;
  • l’AppleCare pour l’extension de garantie ;
  • la garantie Apple d’un an.

Ces garanties ne couvrent pas les mêmes problèmes. C’est pour ça qu’il est important de bien connaître celle de son modèle avant de procéder à des réparations chez la maison. Il faut savoir que chaque modèle possède une garantie qui lui est propre et qui peut être vérifiée à l’aide de deux informations :

  • la facture du téléphone ;
  • le numéro de série du téléphone.

Avec la facture du téléphone, on sera capable de trouver le numéro de série et la date de l’achat du téléphone.

Pour avoir plus d’informations sur sa garantie, il faut se rendre dans la section garantie du site d’Apple. Il suffira de mettre votre numéro de série sur la plateforme et vous aurez tous les détails qui concernent la garantie de votre iPhone.

Quelle est la garantie légale du constructeur ?

La garantie constructeur est une option qui protège les consommateurs dans le cas où ils font l’acquisition d’un téléphone défaillant. Cette garantie protège aussi en cas de vices ou tout autre défaut de fabrication que votre appareil pourrait avoir. L’un de ses objectifs est d’agir contre l’obsolescence programmée des téléphones, que cela soit d’un point de vue économique pour le consommateur, mais aussi pour l’environnement afin d’éviter qu’il y ait une surproduction de smartphones.

Durant les deux ans de cette garantie, le client sera remboursé sans avoir à prouver que le fabricant est en tort. Pour que le remboursement ou l’échange soient appliqués, le téléphone doit respecter certaines conditions. Si au départ la garantie légale de conformité n’était censée ne durer que 6 mois, la loi Hamon à modifié ce délai et en a octroyé un de deux ans. Ce délai est compté à partir du moment où un téléphone neuf est délivré.

Que couvre la garantie légale de conformité de l’iPhone ?

Contrairement à la garantie du constructeur, la garantie légale de conformité ne concerne pas que l’iPhone en lui-même. Elle concerne aussi tous les éléments qui sont nécessaires au fonctionnement du smartphone. Cette garantie protège le consommateur au-delà de l’achat d’un simple téléphone.

Par exemple, si la notice de cette garantie est déchirée, dans ce cas le consommateur aura un peu plus de mal à faire démarrer son iPhone efficacement.

La garantie légale de conformité concerne :

  • le téléphone ;
  • son emballage ;
  • la notice d’utilisation ou les instructions de montage ;
  • l’installation du téléphone, en particulier si elle a été faite par le professionnel qui a vendu l’iPhone.

Pour ce qui est des piratages, cette garantie ne couvre pas ce genre de problèmes. Dans ce cas de figure, il faudra entreprendre une démarche particulière pour régler cette problématique.

Sous quelle condition cette garantie est-elle appliquée ?

Afin d’éviter les abus de la part des consommateurs, la loi a imposé des conditions bien particulières pour que cette garantie soit appliquée. Voici les conditions à respecter :

  • le défaut doit être obligatoirement présent le jour même où le téléphone a été acheté ;
  • la vente doit être faite par un professionnel : les ventes entre particuliers ne sont pas comprises dans cette garantie.

La garantie légale de conformité ne peut pas être appliquée dans les cas suivants :

  • le défaut était connu par le propriétaire ou il était difficile d’ignorer le défaut qui rendait l’iPhone non conforme ;
  • le défaut est le résultat de matériaux ou accessoires que le consommateur a acheté lui-même ;
  • le défaut est le produit d’une mauvaise utilisation de la part du consommateur.

En gros, si le consommateur est jugé responsable du problème ou du défaut de son téléphone, il ne pourra pas échanger son appareil ou se le faire rembourser.


Apple Gazette Team
We are a team of writers passionate about entrepreneur lifestyle and innovation. We write about topics which you are sure to find useful. This includes everything from economics and finance topics, product and technology reviews, to in-depth how-to guides and much more.

0 Comments

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.